Yves, Senior P&C Consultant chez Towers Watson à NYC

Témoignage de Yves Colomb, promotion ISFA 2005 après une formation Deug, licence et maîtrise MASS

En quoi consiste votre métier ?

Je développe et fais la promotion de solutions de tarification de contrats d’assurance non-vie, sous forme de capital intellectuel, de développement logiciel et d’accompagnement à l’implémentation.

J’aide mes clients à identifier les obstacles, à les caractériser précisément et à identifier des solutions.

Mon métier a donc une forte composante technique et relationnelle.

Que vous a apporté la formation à l’ISFA ?

C’est une formation généraliste mais poussée, qui m’a rendu capable de comprendre de multiples sujets assurantiels au-delà de l’actuariat.  Ayant exercé en Angleterre et aux USA, je peux également dire que la formation actuarielle française est très rigoureusement scientifique, ce qui est généralement et souvent un avantage mais peut aussi mener à une certaine rigidité, un manque de pragmatisme ou à se cantonner dans des rôles purement techniques si l’on ne fait pas attention à sa propre formation continue.

J’ajoute que, pour la plupart, les actuaires Français que j’ai côtoyés à l’étranger réussissent en moyenne mieux que les actuaires locaux.  Notre formation nous prépare bien aux enjeux actuels globaux et devrait nous permettre de rayonner à l’international.  Il est dommage que l’Institut des Actuaires n’ait pas plus de partenariats (notamment avec la CAS), même si cela change vite.  Je me réjouis de voir que l’ISFA a pris les devants et a ses propres partenariats avec les programmes actuariels les plus renommés au monde (Laval, etc.)


Publié le 15 octobre 2015