Se former à l'étranger

Les étudiants en Master 1 Actuariat ont la possibilité d’effectuer le premier semestre à l’étranger.

La pédagogie

Un contrat pédagogique établi avec chaque destination permet d’assurer la cohérence des cours dispensés dans l’université d’accueil avec le cursus de la formation à Lyon mais également de faire profiter les étudiants de cours spécifiques, propres à l’université de destination.

Les points forts :

  • une expérience enrichissante et de plus en plus recherchée
  • une découverte d’approches ou de cours différents
  • un suivi pédagogique pour la suite des cours à Lyon
  • une forte plus-value sur votre CV

Une ouverture vers l'international

L’ISFA est un acteur majeur du développement de la formation d’actuaire à travers le monde avec de
nombreuses formations délocalisées, accords de partenariats avec des universités étrangères,… Autant
d’opportunités de mobilité pour les étudiants de l’ISFA !

Déjà installé au Vietnam, au Liban et en Afrique, l’ISFA poursuit sa voie internationale par le déploiement à travers l’ensemble de l’Afrique Subsaharienne et quelques pays d’Amérique du Sud.
Aussi, en 2012, un accord spécifique a été signé entre l'Ecole d'Actuariat de l'Université Laval (Québec) et l'ISFA,
afin de faciliter les échanges d'étudiants.

Formations délocalisées, formation de formateurs localement, missions d’enseignement, recrutement d’étudiants étrangers, … L'ISFA se développe d'un pays à l'autre, selon les opportunités de partenariats avec les Universités locales.

Les étudiants de l’ISFA Lyon bénéficient donc de cette dynamique internationale avec la possibilité de poursuivre une partie de leur cursus dans une université partenaire à l’étranger.

Témoignages 

Vincent

Au sujet de sa Mobilité à la National Economics University (NEU) de Hanoï, au Vietnam

J’ai eu l’opportunité de réaliser un semestre de mobilité internationale à la National Economics University (NEU) de Hanoï, au Vietnam, dans le cadre d’un partenariat direct avec l’ISFA. Le programme est identique avec la France, mais les cours y sont en anglais. En classe, j’étais entouré de 13 étudiants vietnamiens avec lesquels j’ai pu tisser des liens d’entraide et d’amitié très solides malgré nos différences culturelles. Cette expérience m’a permis d’explorer de nouveaux horizons, tant sur le plan personnel que professionnel, en découvrant divers aspects sur moi-même et sur le monde. La qualité de la formation, caractérisée par la relation privilégiée avec le corps enseignant et la rigueur des cours, est indéniable. De plus, le Vietnam offre des paysages à couper le souffle et une proximité directe avec de nombreux autres pays asiatiques.  Je recommande vivement à chacun de découvrir le Vietnam lors d’un semestre d’échange.

Hugo et Lucile

Au sujet de leur mobilité à l’Université de Montréal, Canada

Nous avons eu la chance de partir étudier à Montréal au Canada dans le cadre d'une mobilité internationale lors de notre premier semestre de master. Nous avons pu intégrer les cours à l'université grâce au programme d'échange avec l'Université de Montréal et à découvrir les habitudes locales (et les températures hivernales...). Sur place, les semaines de cours étaient moins denses que celles en France, ce qui nous a permis de beaucoup voyager en parallèle des cours ! Nous avons pu visiter Montréal et ses alentours, les villes le long du Saint Laurent (Québec et Tadoussac pour les baleines !), l'Ontario (Toronto et Ottawa) et même aller jusqu'à Boston et New York ! Nous sommes revenus avec une multitude de souvenirs, des nouveaux amis, et avons eu des opportunités de voyages inédites ! Ce semestre est une part entière de notre formation d'actuariat et nous conseillons à tout élève qui en a l'opportunité, de partir s'aventurer à l'international !

Lisa

Au sujet de sa mobilité à HEC Lausanne, Suisse 

Mon premier semestre de Master 1 à Lausanne, en Suisse, à HEC Lausanne et à l'EPFL, a été une opportunité très enrichissante. Les cours, dispensés en anglais, m’ont permis de fluidifier mon anglais, mais ont également renforcé ma capacité d'adaptation à un système d'apprentissage différent porté sur l'autonomie. Le campus et son emplacement, ainsi que ses infrastructures, permettent un cadre de travail exceptionnel. Les cours étaient organisés de manière à laisser suffisamment de temps libre pour visiter la Suisse, une grande partie étant facilement accessible depuis Lausanne. J'ai ainsi pu découvrir Zurich, Genève, Berne… mais également les Alpes avec Interlaken, Zermatt, ou encore le magnifique lac d'Oeschinensee. Ce qui a rendu cet échange inoubliable sont les liens forts créés avec d'autres étudiants, l’EPFL bénéficiant d’une grande diversité de nationalités (et l’opportunité de voyager plus tard pour leur rendre visite !)

Hortense

Au sujet de sa mobilité à Manheim, Allemagne

 

Je suis partie en semestre Erasmus à l’université de Mannheim en Allemagne dans un cadre exceptionnel. En effet, l’université est dans un château baroque ayant une fenêtre de plus que le château de Versailles, ce qui laisse imaginer sa taille. Concernant les cours, j’avais moins d’heures comparé au volume horaire à l’ISFA, cependant il faut principalement travailler en autonomie. J’ai également pu m’améliorer en anglais grâce aux cours et aux échanges avec les autres étudiants, ainsi qu’en allemand grâce à la vie en colocation. Mannheim est une ville étudiante qui regroupe de nombreuses nationalités, ce qui m’a permis de faire de très belles rencontres et plein d’activités ensemble. Elle est très bien reliée aux autres grandes villes allemandes et se trouve à côté de Heidelberg dont le centre-ville historique est à visiter absolument. Il ne faut pas aussi oublier de profiter de l'atmosphère des marchés de Noël allemands entre amis ! Je recommande donc vivement de partir en semestre de mobilité internationale pour élargir son horizon par des amitiés, des voyages et peut-être plus tard y trouver des opportunités de travail.